Le projet Ex Voto Suscepto

Selon les vœux que nous faisons...

Déjà les romains pratiquaient les ex-voto sans doute avant eux ceux les ont précédés les pratiquaient également.

Peu de peuples échappent à ces pratiques.

Elles passent les générations, traversent les éradications politiques ou culturelles pour renaitre à chaque fois renforcées.

Nous aurions donc besoin de repères matériels, de boussoles, de cérémoniels pour trouver des forces face à l’adversité.

A partir du XVème siècle les femmes guérisseuses étaient vite soupçonnées de sorcellerie.

Pour les Saintes martyrisées au début du christianisme rien de tel.

Alors s’est développé autour d’elles des dévotions guérisseuses liées aux tourments des maladies de l’époque.

Certaines ont traversé les siècles et sont toujours vivaces de nos jours.


 

Les douze corps suspendus nous rappellent ces phénomènes, ils n’ont pas de visage et portent en eux, tatouées leur nom et leur histoire.

Nous ne savons généralement rien de leur visage ni de leur corps, juste une lumière les fait vivre de l’intérieur et nous confère un recueillement.

1-Apolline « les dents » IIIème siècle

2-Austreberte « impotentes, perclus »VIIème siècle

3-Walburge « guérisons d’enfants VIIIème siècle

4-Rita « maladies de longue durée et cas urgents »XIVème siècle

5-Anne « stérilité des femmes « Ième siècle

6-Marthe « intestins »Ième siècle

7-Radegonde « maladie de peau(nourrisson) et rhumatismes VIème siècle

8-Basile « marche des enfants »IIIème siècle

9-Foy « tête »IIIème siècle

10-Ceronne « dents »Vème siècle

11-Eugienne « hémorragies des femmes »IIIème siècle

12-Venisse « flux menstruel,hémorragies »Ième siècle